LA SAINT-THOMAS (3 juillet)

 

Incrédule comme Saint Thomas…



Ce disciple apôtre du Christ manifesta deux fois son incrédulité, donc son manque de foi.


Incrédule devant le Christ ressuscité qui lui fait toucher sa plaie du doigt (on raconte que dès lors sa (Évangile de Jésus Christ selon
saint Jean, 20, 19-31))
main est restée rougie du sang du Christ).

 

(Évangile de Jésus Christ selon saint Jean, 20,
19-
L’histoire est contée dans l’Evangile selon Saint Jean, (20,19-31) : Heureux ceux qui
croient sans avoir vu
 « Heureux ceux qui croient sans avoir vu » lui dit le Christ.


Incrédule encore devant l’Assomption de la Vierge qui lui jeta sa ceinture en guise de preuve.


Selon La Légende dorée de Jacques de Voragine, il serait allé construire un palais aux Indes pour le roi Gondoforus (cette légende recoupe celle du roi mage Gaspard) ; patron des architectes, ses attributs sont l’équerre et la lance en référence à son supplice.

 

Ayant distribué l’argent de la réalisation aux pauvres en arguant que le palais qu’il avait construit était un palais céleste, il fut tué à coups de lance.

 

 

Jubée de la Chapelle Ste Avoye (Pluneret, 56)
Jubée de la Chapelle Ste Avoye (Pluneret, 56)
G. de La Tour - St Thomas, Wikimedia commons
G. de La Tour - St Thomas, Wikimedia commons

 


En Corse plusieurs édifices lui sont dédiés : les églises de Belgodère, de Lopigna, d’Eccica-Suarella, une chapelle à Canari, et bien sûr la merveilleuse chapelle à fresques de St Thomas de Pastoreccia.

 

 

Lopigna
Lopigna

Eccica-Suarella
Eccica-Suarella
Canari
Canari

St Thomas de Pastoreccia
St Thomas de Pastoreccia

 

Quelques tableaux immortalisent la célèbre scène où le Christ lui fait toucher sa plaie du doigt.

 

 



 

 

D’autres le montrent aux côtés de la Vierge en compagnie d’autres saints.

 

 



Une étude de ce tableau peint en 1595 a été publiée aux Editions Alain Piazzola : Deux tableaux avec portraits de donateurs , par Louis Belgodère de Bagnaja, M.E. Nigaglioni et alii, Ajaccio, 2009.

 

Saint Thomas est présent aussi dans le collège apostolique des chapelles à fresques et dans certains triptyques. (Favalellu, Giocatojo, Sermano...)

 

 


 

 

 

 

 

On le voit aussi dans des décors peints, comme celui de l'église Saint-Pierre de Luri, à l'initiative de G. Leoni en 1898, ou encore sous forme de statues sulpiciennes.

 

 

 


Volpajola
Volpajola
Lopigna
Lopigna
Castellu di Rustinu -
Castellu di Rustinu -

 
La scène de l’incrédulité de St Thomas a été traitée par les plus grands peintres : Duccio da Boninsegna (Maestà del Duomo di Siena, 1308-11, Museo dell’Opera del Duomo, Siena) ; Le Caravage, Le Guerchin, Rembrandt…

 

 

Duccio da Boninsegna
Duccio da Boninsegna
Le Caravage - L'incrédulité de Saint Thomas - Wikimedia commons
Le Caravage - L'incrédulité de Saint Thomas - Wikimedia commons
Commentaires: 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.