BIBLIOGRAPHIE

 

Voici quelques ouvrages remarquables consacrés au patrimoine religieux de la Corse qui nous ont beaucoup appris et qui nous servent de référence en de maintes occasions. Ils constituent des sommes dans leur domaine d'étude.

 

Michel-Edouard Nigaglioni  historien de l'art et maintenant chercheur à la CTC :

 

Encyclopédie chronologique illustrée des peintres, dessinateurs et graveurs, actifs en Corse des origines à la fin du XIXe siècle , éditions Alain Piazzola, 2012.

 

 

 

 

 

Résultat de plus de vingt années de recherches, cet ouvrage est passionnant et d'une expertise sans égale. Il présente pour la première fois  un panorama quasi complet des artistes ayant travaillé et/vécu en Corse - et ils sont nombreux ! - dans une vision synchronique et diachronique.

 

A travers les notices qui composent l'ouvrage, c'est toute l'histoire de l'art pictural en Corse qui nous est présentée dans sa chronologie et dans son évolution, que l'auteur explique période après période et qu'il resitue dans l'histoire générale de l'art pictural.

 

Art religieux, art privé ou officiel : c'est toute la Corse dans son identité et ses influences, son originalité et ses coutumes qui revivent à travers les notices biographiques et les très nombreuses reproductions qui illustrent ce livre.

 

C'est la plus belle manière de faire connaître tant d'oeuvres et d'artistes méconnus que l'auteur a sortis du silence et de l'oubli grâce à ses visites sur le terrain, privé ou public, au dépouillement scrupuleux des archives municipales et épiscopales, dans une véritable chasse aux trésors !

 

Outre son expertise impeccable d'historien, M.-E. Nigaglioni apporte toute son humanité à évoquer la vie, les pratiques, le caractère de ces peintres dans ses notices qui fourmillent de détails sur l'époque et la vie quotidienne. Plus qu'un catalogue , c'est l'histoire de la Corse qui est présentée.

 

Pour cet ouvrage, l'auteur a reçu le Prix du Livre corse 2013 décerné l'été dernier à Santo-Pietro-di-Tenda. 

 

 

 A lire de toute urgence !

 

 

Nicolas Mattei :

 

Le Baroque religieux corse, un art vernaculaire italien ?, éditions Albiana, 2009.

 

 

 

 

 

Cet ouvrage consacré à l’art baroque en Corse,  est le fruit de plus de 15 années de recherches  menées par Nicolas Mattei, agrégé d’arts plastiques, docteur en Histoire de l’art, qui a longtemps enseigné à la faculté des lettres d’Aix-en-Provence et à l’Institut américain d’Avignon.

 

Outre une véritable somme sur le baroque tant architectural que pictural,  sur les influences italiennes, sur l’histoire du clergé en Corse, sur la Contre-Réforme et les conséquences du Concile de Trente, ce livre constitue un inventaire et un guide des églises baroques en Corse.

 

Grâce à l’érudition et aux analyses de l’auteur, quand nous entrons dans une église, nous pouvons « lire » l’esthétique baroque, comprendre comment le regard circule dans des représentations où tout fait sens (quand la facture d’origine n’a pas été gâtée par le temps ou des restaurations aveugles et intempestives !),  reconnaître les saints personnages, grâce à leurs attributs, le sens des dogmes et dévotions de l’Eglise catholique à cette époque.

 

Cet important travail de terrain et d’archives, est aussi un guide : Nicolas Mattei a visité, arpenté, étudié plusieurs centaines d’églises de l’île. Il nous procure le plan de chacune d’entre elles, analyse autels, retables, tableaux et sujets de dévotion  à l’aune du baroque, ce discours prosélyte qui en appelle aux sens, cet art du théâtre et du mouvement qui a fleuri en Corse et dans toute l’Europe au XVIIIe siècle.

 

D’Aïti à Volpajola, chaque visite est riche de découvertes et d’occasions d’apprendre à voir.

 

 

 

 

D’autres ouvrages et revues nous ont fourni de précieux renseignements sur les thèmes recherchés :

 

 

 

Geneviève Moracchini-Mazel :

 

Les églises romanes de Corse, 2 tomes, Paris 1967.

 

 

Corse romane, éditions Zodiaque 1972.

 

 

Trésors oubliés des Eglises de Corse, Hachette 1959 (un inventaire des peintures, fresques, sculptures et objets mobiliers dans des églises et chapelles de Corse).

 

Corsica sacra, éditions Labiana, 2004.

 

 

 


 

 

Joseph Orsolini :

 

L’art de la fresque en Corse, de 1450 à 1520, Parc naturel régional de la Corse, SAGEP

 

 

 

 

 

Camille Simone Faggianelli :

 

 

Image et prière : l'art monumental de la fresque dans la corse génoise a la fin du moyen âge (1386-1513).

Thèse de doctorat en Art et archéologie, soutenue à Paris IV en 2000.

 

Cette remarquable recherche traduit le langage de l'imagerie pariétale, conservée in situ, dans les absides d’un certain nombre de  chapelles rurales, situées en majorité dans le département de Haute-Corse.

 

Les panneaux dont l’auteur nous livre l’interprétation sont caractérisés par une grande richesse chromatique et ont été exécutés selon la technique de la fresque.

 

Oreste Tencajoli :

 

Chiese di Corsica, Desclée & C. Editori Pontefici, Roma 1936

 

Comme le dit l’auteur lui-même en s’adressant au lecteur, ce volume donne une idée de la valeur religieuse, historique et artistique des édifices sacrés (78) qu’il a visités lors de son séjour en Corse.

 

 

 

 

 

Maistrale (Dominique-Antoine Versini) :

 

A Corsica, paese per paese, Imprimerie « Le Petit Bastiais », Bastia 1931.

 

Un volume où l’auteur nous présente un certain nombre de villages corses : lieux, édifices sacrés et « personnalités », le tout écrit en langue corse avec humour et fantaisie. A lire avec délectation.

 

 

 

 

 

 

REVUES :

 

BSSHNC, Bulletin de la Société des Sciences Historiques et Naturelles de la Corse.

 

Cahiers de la FAGEC, Fédération d'Associations et Groupements pour les Etudes Corses.

 

U MUNTESE, revue trimestrielle bilingue parue de 1955 à 1972.