L'Eglise San Francescu de Monticello - Saint François-Xavier en Corse - Décembre 2018

 

 

L'extérieur

 

Cette église baroque construite en forme de croix latine date du XVIIè s.(vers 1663) ; elle a été remaniée au XVIIIè (choeur et coupole).

 

D'après l'abbé Orticoni (1769-1860) qui a rédigé l'histoire de l'église, elle aurait été édifiée par un jésuite pour pallier les invasions barbares. D'où son vocable.

 

On remarque de loin sa belle coupole octogonale percée de baies, appuyée par des consoles en volutes et surmontée d'un lanternon. Le clocher carré à deux étages complète l'ensemble.

 

 

Elle est inscrite aux Monuments historiques depuis 1992. On y célèbre tous les ans la messe du 16 août de la Saint-Roch et l'on bénit les chevaux.

 

 

 

La plaque apposée près de la porte dit : " Saint François dans la vie et dans la mort te protège ô passant. Fais une aumône et il t'ouvrira les portes du ciel de Saint Pierre".

Le lanternon et ses volutes baroques
Le lanternon et ses volutes baroques

 

 

L'intérieur

 

L'église possède une nef unique et deux chapelles latérales plus tardives (début 19è s.) au niveau du transept. A gauche, l'autel de la Sainte-Famille ou de saint Joseph, à droite l'autel Saint-Roch.

 

 

Monticello - La coupole elliptique
Monticello - La coupole elliptique

Monticello - le choeur
Monticello - le choeur
Monticello - Maître-autel
Monticello - Maître-autel

 

On distingue à peine sur la table de l'autel une signature (l'artisan ?) et une date : 1795.

 

Monticello-maître-autel- St François-Xavier
Monticello-maître-autel- St François-Xavier

 

Derrière l'autel se trouvait le logement d'un ermite avec une porte qui donnait sur l'extérieur.

 

L'ermite était là pour veiller sur la chapelle. 

 

Monticello - Chapelle de la Sainte-Famille
Monticello - Chapelle de la Sainte-Famille
Monticello - Chapelle de St Roch
Monticello - Chapelle de St Roch

 

Les décors peints

 

Ils sont l'oeuvre d'un peintre  italien réfugié politique, Vincenzo Maggiordomo et de son fils en 1843 (ou 1848 ?).

 

Rosaces, guirlandes, vases fleuris, trophées, colombe et pélican, ces motifs aux teintes rose et jaune pâle, usés par le temps, sont très agréables. On remarque le curieux trompe-l'oeil en labyrinthe.

 

 

Phylactère dédié à St François-Xavier
Phylactère dédié à St François-Xavier
Rosaces
Rosaces
Le pélican
Le pélican

 

 

Le pélican donne sa vie pour nourrir ses enfants ; ainsi il devient l'un des symboles du Christ. voir notre page sur la Charité  

Signature de l'artiste au-dessus de la fenêtre surmontant la porte d''entrée
Signature de l'artiste au-dessus de la fenêtre surmontant la porte d''entrée
Michel-Edouard Nigaglioni (Encyclopédie des peintres..., op.cit. p.180)
Michel-Edouard Nigaglioni (Encyclopédie des peintres..., op.cit. p.180)
Le crabe et le crucifix, attributs de St François-Xavier
Le crabe et le crucifix, attributs de St François-Xavier
Trompe l'oeil en labyrinthe
Trompe l'oeil en labyrinthe
La colombe du Saint-Esprit
La colombe du Saint-Esprit

La Sainte Famille pendant la fuite en Egypte - Motif de la Madonna al velo ou sommeil de l'Enfant Jésus
La Sainte Famille pendant la fuite en Egypte - Motif de la Madonna al velo ou sommeil de l'Enfant Jésus
Le "roquet" de St Roch
Le "roquet" de St Roch
St Roch à droite et Philippe Neri (?) à gauche aux pieds de la Vierge à l'Enfant (très abîmé)
St Roch à droite et Philippe Neri (?) à gauche aux pieds de la Vierge à l'Enfant (très abîmé)
Autel "dédié au divin Roch"
Autel "dédié au divin Roch"

Autres édifices en Corse

 

Marignana (Corse du Sud) au hameau de Chidazzo.

 

La chapelle a été construite (1670-1686) sur une chapelle Saint-Nicolas ruinée.

 

 

Marignana-bas-relief en bois -Vierge à l'enfant, St François-Xavier et St Nicolas-Cl.mh
Marignana-bas-relief en bois -Vierge à l'enfant, St François-Xavier et St Nicolas-Cl.mh

 

Bastia- Eglise Saint-Charles

 

L'Eglise, construite à partir de 1612, était celle des Jésuites et consacrée à Ignace de Loyola.

 

Après l'expulsion  de Jésuites de la Corse en 1768, elle a changé de vocable. Elle est édifiée conformément aux règles de la Contre-Réforme édictées par le Concile de Trente.

 

 

Bastia - St Charles - St François-Xavier
Bastia - St Charles - St François-Xavier
Bastia - St Charles - St Ignace de Loyola
Bastia - St Charles - St Ignace de Loyola

 

Pour une plus grande gloire de Dieu

 

A D(om)François-Xavier Apôtre des Indes (son) protecteur (Ce/en) témoignage d'une âme reconnaissante - François Canari -  P.1666

 

Des autels lui sont consacrés :

 

 

Calvi - Eg. St Jean-Baptiste
Calvi - Eg. St Jean-Baptiste
Croce
Croce

San Nicolau di Moriani
San Nicolau di Moriani
Muro-Eg St-Antoine d Padoue
Muro-Eg St-Antoine d Padoue
Muro- autel St-François-Xavier
Muro- autel St-François-Xavier
La Porta
La Porta
Tox
Tox
Muro- cartouche de l'autel- daté 1719
Muro- cartouche de l'autel- daté 1719

On devine le nom de Francisco Xaviero (en abrégé).


 

Saint François-Xavier, sa vie son oeuvre

 

Casaglione
Casaglione
Monticello-St-François-Xavier
Monticello-St-François-Xavier

 

 

Né en 1506 à Javier en Espagne (Navarre) non loin de St-Jean-Pied de Port, dans une famille aristocratique, il fait ses études à la Sorbonne où il rencontre  Ignace de Loyola avec qui il fonde en 1534 la Compagnie de Jésus. Cet ordre prête fidélité au Pape "ad majorem gloriam dei".

 

Les Jésuites sont nés, à la fois missionnaires et éducateurs.

 

François-Xavier est ordonné prêtre à Venise en 1537 et, chargé de mission par le roi du Portugal et le pape Jean III, il part en tant que nonce apostolique.

 

Sa vie sera celle d'un grand voyageur missionnaire, de cette année 1540 à sa mort. 

 

On l'appellera l'apôtre des Indes. Goa, Malacca, Ceylan où il convertit les Paravers, frustes pêcheurs de perles, Moluques, Inde, le Japon en 1549 ... Infatigable missionnaire, il évangélise et baptise en masse. Dans les oeuvres où il figure, il est entouré d'Indiens, qu'il évangélise.

 

 

 

Ses "exploits" parviennent jusqu'en Europe où son culte et sa légende vont se développer. On lui attribue des dizaines de miracles (résurrections, apaisement de tempêtes...), des dons exceptionnels etc ...

 

Sans relâche, il évangélise mais aussi soigne, aide et secourt les populations même si pour lui ce sont des barbares incultes. Ce dévouement est si bien perçu qu'il baptise des milliers de personnes.

 

Alors qu'il cherche à se rendre en Chine pour y continuer son  oeuvre, il tombe malade et meurt sur l'île de Sancian le 3 décembre 1552.  Sa tombe est à Goa.

 

Il est canonisé par Grégoire XV en 1622 en même temps qu'Ignace de Loyola.

 

 

La Porta-autel St-François-Xavier-Psaume XVIII (v.4)
La Porta-autel St-François-Xavier-Psaume XVIII (v.4)

 

 

In omnem terram exivit sonum eorum et in fine orbis terrae verba eorum

 

(Leur voix s'est répandue sur la terre et leurs paroles (des Apôtres) jusqu'aux confins du monde)

 

Ces paroles du Psaume XVIII (Epître de St Paul aux Romains ch.5 v.10)  qui figurent sur les stucs de l'autel conviennent à ce missionnaire infatigable.


 

"Satis est Domine, satis est"

 

C'est assez, Seigneur, c'est assez" aurait proféré le futur saint. Assez de misères ? Non, assez de joie et de délices sur terre ; que va-t-il rester quand je serai au ciel, alors ?

 

C'est globalement le sens de cette phrase qui figure au fronton de son autel à Pietralba.

 

 

Pietralba - Eg. St Roch - Autel St François-Xavier
Pietralba - Eg. St Roch - Autel St François-Xavier

Une anecdote : la formule a fait florès et a été souvent reprise, par Bossuet par exemple.

 

Voltaire la détourne dans une lettre au comte de Rochefort en mai 1768 pour lui signifier qu'il ne faut plus qu'il lui envoie autant de champagne !

 

Basta cusi' !

 

 

Pour figurer cette exaltation et ce trop plein de bonheur, on voit François-Xavier, l'habit fendu au niveau de la poitrine et/ou exhibant un coeur en feu et rayonnant.

 

Pietralba
Pietralba
Calvi Eglise Saint-Jean-Baptiste
Calvi Eglise Saint-Jean-Baptiste
Palneca- verrière
Palneca- verrière

Croce
Croce
La Porta
La Porta

 

L'iconographie

 

Il est revêtu de l'habit noir des Jésuites (qui en fait n'ont pas de vêtement spécifique) ou en habit de desservant.

 

 

Muro-chapelle St Antoine de Padoue- M. De Santis-Christ en croix
Muro-chapelle St Antoine de Padoue- M. De Santis-Christ en croix

 

St François-Xavier à gauche ; Tobie et l'archange Gabriel à droite ; Marie-Madeleine au pied de la croix ; un angelot acrobate recueille le sang du Christ dans le Saint-Graal.

 

Vignale-Christ en croix, François-Xavier, Antoine de Padoue Antoine abbé (M. De Santis 18è s)
Vignale-Christ en croix, François-Xavier, Antoine de Padoue Antoine abbé (M. De Santis 18è s)
Sisco
Sisco
Muro-Eglise St-Antoine de Padoue
Muro-Eglise St-Antoine de Padoue
Vico-Eglise Sainte-Marie- François-Xavier et Louis de Gonzague
Vico-Eglise Sainte-Marie- François-Xavier et Louis de Gonzague

an
Vescovato- Christ en croix St François-Xavier & St Pierre
Sollacaro
Sollacaro
Corbara - Eg. L'Annonciation
Corbara - Eg. L'Annonciation
Zilia
Zilia
Pila-Canale
Pila-Canale
Sant'Andrea d'Orcino
Sant'Andrea d'Orcino

La prédication

 

C'est la scène la plus représentée avec celle de sa mort. Armé de son seul crucifix, l'apôtre des Indes s'adresse à un auditoire d'indigènes exotique et bigarré.

 

Sur la toile de San Nicolao ci-dessous on distingue en arrière-plan un ange qui conduit les futurs convertis jusqu'au saint. En bas à droite, la femme, inspirée de Pierre de Cortone, déjà rencontrée à Muro par exemple (voir la Nativité de la Vierge) mais elle a une drôle de main... 

 

San Nicolao di Moriani
San Nicolao di Moriani
Tox- en haut Elie et son char de feu
Tox- en haut Elie et son char de feu
Tox (détail)
Tox (détail)
Croce
Croce
San Nicolao di Moriani (détail)
San Nicolao di Moriani (détail)
Aregno- détail de la mort de St François-Xavier d'après Carlo Maratta
Aregno- détail de la mort de St François-Xavier d'après Carlo Maratta
Croce (détail)
Croce (détail)

La mort au large de la Chine

 

 

Aregno- d'après Carlo Maratta
Aregno- d'après Carlo Maratta

 

 

Le tableau très "peuplé" montre une belle composition. On remarque la diagonale descendante qui joint l'homme au large couvre-chef au saint mourant.

 

Le regard s'élève ensuite vers le ciel en suivant la cohorte des angelots qui s'élargit d'un bord à l'autre de la toile.

 

On est au bout du monde, sur un rivage inconnu : le saint gît au sol sous une cabane rudimentaire ; la scène est éclairée de torches ; la mer au loin.

 

L'indigène emplumé qui joint les mains en arrière-plan, guidé (?) par un soldat, rappelle la mission d'évangélisation.

 

Les traits ethniques sont divers comme l'indique le personnage agenouillé près du saint qui attire notre regard sur le crucifix. Il se pourrait qu'il s'agisse d'une représentation des 5 continents.

 

 

Dubrovnik - Eg. St Ignace de Loyola - (Réplique du Gesù de Rome) d'après C. Maratta
Dubrovnik - Eg. St Ignace de Loyola - (Réplique du Gesù de Rome) d'après C. Maratta
Roma - Eg. du Gesù - Carlo Maratta
Roma - Eg. du Gesù - Carlo Maratta

Aregno
Aregno

L'original de cette scène de l'agonie du saint a été beaucoup copiée dans le monde, du Mexique au Québec et en France. Qui l'a fait ? 

 

Une gravure portugaise d'André Rainoso du XVIIè s. a circulé dans toute l'Europe et a inspiré dans les années 1670, Pietro di Cortona, Carlo Maratta, Ciro Ferri et Il Bacciccia.

 

Une gravure de la famille Poilly a été souvent reproduite.

 

Claude Perrin-17e s. Arbois
Claude Perrin-17e s. Arbois
François de Poilly (17è s.)- Abbeville Musée Boucher de Perthes
François de Poilly (17è s.)- Abbeville Musée Boucher de Perthes

 

Les détails font sens : l'apôtre partit avec pour seul bagage le bréviaire, le crucifix, présents dans l'oeuvre et, à l'heure de sa mort pour seule nourriture, des amandes, qu'on distingue dans le tableau de La Porta.

 

La Porta les amandes seule nourriture de François Xavier
La Porta les amandes seule nourriture de François Xavier
Il Bacciccia-Rome-Saint-André du Quirinal
Il Bacciccia-Rome-Saint-André du Quirinal
Palasca L'Annonciation-St Joseph charpentier-St François-Xavier
Palasca L'Annonciation-St Joseph charpentier-St François-Xavier

 

 

Ce tableau est de Pietr'Antonio Rossi (actif 1692-1722)  ; récemment restauré il a figuré dans l'exposition des Confréries de Corse à Corte.

 

Sa composition (sorte de triptyque d'un seul tenant) est originale .

 

C'est une belle image ; les détails réalistes et décoratifs rendent les scènes familières. L'échappée vers la mer et le lointain donne de la profondeur à la toile.

 

Le peintre a beaucoup travaillé en Balagne (Belgodère, Zilia, Ste-Reparata di Balagna ...

 


Ajaccio - Legs Fesch - déb 18è
Ajaccio - Legs Fesch - déb 18è

La mer et les navires 

 

Ils sont le décor obligé des oeuvres consacrées à ce grand voyageur dont la devise était Amplius (davantage).

 

C'est sur la Santa-Cruz que François fit son dernier voyage. La légende dit qu'une terrible tempête s'étant déclarée, il jeta à la mer un reliquaire et tout redevint calme.

 

 

Domenico Desanti- Ersa- Cl. M.-E. Nigaglioni
Domenico Desanti- Ersa- Cl. M.-E. Nigaglioni
Palasca
Palasca
La Porta
La Porta

Tox
Tox

La légende du crabe d'or

 

L'histoire est belle : alors qu'il navigue, François-Xavier laisse tomber son crucifix ; peu après un crabe d'or sort de l'eau tenant le crucifix dans ses pinces. 

 

Ainsi, crucifix et crabe sont les attributs de François-Xavier. On lui voit quelquefois aussi un genre de bâton de pèlerin.

 

Palasca
Palasca
Monticello
Monticello
Monticello - Vincenzo Maggiordomo
Monticello - Vincenzo Maggiordomo

 

 

Finalement, il y a bien des traces du saint dans nos édifices. La quête est à poursuivre.