LES BACINI DE CERAMIQUE (suite)

 

 

Décembre 2017 : retour de Pise, dont le Museo Nazionale est dépositaire de la plus importante collection de bacini (plus de 600) , ces bols de céramique qui dès le Moyen Age décoraient les façades des églises (voir notre page sur les Bacini de Sainte-Restitude). 

 

Ils arrivaient du Moyen Orient, du Maghreb, d'Espagne grâce à l'important commerce que Pise entretenait avec ces pays.

 

Peccato et patatras... la section Céramiques du Museo Nazionale installé dans l'ancienne Chiesa San Matteo sur le Lungarno est fermée actuellement au public ! 

 

 

 

 

Heureusement, quelques vitrines présentaient une quinzaine d'exemplaires qui nous ont permis de ne pas repartir bredouilles.

 

 

 

Egypte XIe s.
Egypte XIe s.
Espagne XIIe s.
Espagne XIIe s.
Tunisie XIe s.
Tunisie XIe s.
Espagne XIIe s.
Espagne XIIe s.

 

 

Ces modèles ont été déposés de certaines églises de Pise ou retrouvés en débris lors de fouilles.

 

 

 

Ainsi nombre d'entre eux ont été découverts sous la Tour de l'Horloge, célèbre sous le nom de Tour de la Faim où fut emprisonné le comte Ugolin, condamné à mourir de faim et à dévorer ses enfants morts avant lui.

 

Dante en fait un des damnés des cercles de son Enfer (chant XXXIII).

 


La Tour de l'Horloge de Pise
La Tour de l'Horloge de Pise

 

 

 

On s'éloigne un peu des églises corses dira-t-on mais on sait quel rôle à joué Pise en Corse. Son occupation y a laissé de nombreux édifices de style roman pisan que nous pouvons encore admirer dans l'île.

 

Rendez-vous sur la page consacrée à Saint Rainier, patron de Pise.

 

La belle chapelle de Montegrosso en Balagne lui est dédiée. C'est la seule de Corse et l'on verra que la fête annuelle de ce saint amenaient de nombreux commerçants italiens et corses de Pise qui venaient vendre leurs  produits et sans doute des céramiques !